Termes techniques

Comprendre et s’y retrouver dans le vocabulaire technique

Le LAMBDA : Le coefficient qui définit le flux de chaleur par m2 traversant en 1 H, 1 mètre de matériau homogène. C’est-à-dire la conductivité thermique. C’est avec lui que l’on va définir le R (Symbole= y à l’envers).

Le R : La résistance thermique permet d’évaluer les performances d’un matériau, plus le R est grand, plus le produit est isolant. Contrairement au Lambda qui lui, plus il est élevé moins l’isolant est bon.

Le classement au feu : de MO à M4, c’est-à-dire du moins inflammable au plus inflammable.

La densité : C’est le volume / le poids de l’isolant au m3. ATTENTION une grosse densité n’a d’intéret que si le lambda est bon .

Le déphasage thermique indique combien de temps après le pic de chaleur de la journée, la face interne de l’isolant atteint sa valeur maximale.

Energie grise : Quantité d’énergie nécessaire à la production d’un matériau (extraction ou récolte, transformation, transport)

Résilient : Désigne la capacité d’une matière à résister aux chocs par son élasticité. Les matériaux résilients servent dans l’isolation phonique des bruits d’impact.

Comprendre et s’y retrouver dans les agréments

CSTB : Centre Scientifique des Techniques du Bâtiment. C’est lui qui décerne les avis techniques, les PV au Feu, qui rédige la réglementation thermique et qui valide tous les lambdas des matériaux isolant.

ACERMI : Association pour la Certification des Matériaux isolants.

Destinée au départ au produits manufacturés, tien aujourd’hui une place très importante dans l’homologation des isolants.

VIVRELEC-PROMOTELEC : Pour tous les chantiers soumis à primes EDF.

SOCOTEC : Mise en place du cahier des charges et suivi de fabrication du matériau.

EI : Norme Européenne attribuée aux panneaux dérivés du bois dont le taux de formalbéhyde (formol) est inférieur à 6,5 mg pour 100g.