Isoler sa maison avec des isolants naturels

Isolation et éco-isolation

Alternatives écologiques d’une isolation de domicile
Les fibres et laines de bois, laine de mouton, cellulose, chambre… sont des isolants naturels hautes performances. Ces types d’isolation écologique optimisent le confort et le bien-être d’une maison éco.

Principaux avantages de l’isolation écologique
Améliorer l’isolation d’un logement garantit un confort thermique tout en réduisant considérablement les factures d’énergie.

Objectif d’une isolation écologique
Isoler une maison permet d’améliorer l’inertie thermique et acoustique du logement. Ce type de travaux représente une solution efficace respectueuse de l’environnement.

Isoler sa maison en choisissant les isolants écologiques

Pour isoler la toiture, les murs, les combles, les portes et fenêtres, il existe plusieurs matières isolantes naturelles et non toxiques.

Ce projet de rénovation améliore la performance thermique et acoustique d’un logement. Ces interventions réduisent les ponts thermiques.

L’ouvrage rend l’habitation plus résistante en cas de ravalement et les changements climatiques.

Il fait partie des engagements nationaux consistant à diviser par 4 les émissions de dioxyde de carbone en 2050.

Il permet au maître d’œuvre de bénéficier d’un crédit d’impôt.

Il apporte de la valeur ajoutée au bâtiment.

Divers isolants minéraux tels que le verre cellulaire, la laine de roche, la perlite ou l’argile expansée..

L’isolation booste le prix du bien sur le marché, qu’il s’agisse du prix de vente ou de la location.

Elle participe à la sauvegarde de l’environnement en assurant un confort optimal aux occupants de l’habitation.

Travaux d’économies d’énergie

Quels sont les différents types d’isolants thermiques ?

Isolants naturels et minéraux          

L’utilisation d’isolant naturel est une matière tendance qui contribue à la sauvegarde de la biodiversité et du développement durable. Cette matière est fabriquée à partir de fibres animales et végétales. Les isolants naturels à base de fibres de bois, fibres de cellulose, chanvre ou laine de mouton sont très sollicités surtout par les amateurs de développement durable. En effet, l’isolation naturelle est appréciée pour son énergie verte et son label utilisant des matériaux biosourcés de qualité.

Les isolants minéraux sont des matières économiques bénéficiant d’un niveau élevé de qualité thermique et phonique. La laine de verre fait partie des isolants les plus choisis par les particuliers comme matériaux pour isoler leur intérieur. Ces isolants sont conçus avec des matières premières comme le sable, la roche ou le verre recyclé.

Isolation synthétique et isolants minces

L’isolant synthétique est une matière d’origine organique. Cette matière est fabriquée à partir de polyuréthane, polystyrène, phénoliques ou textiles recyclés. L’avantage est qu’elle est très efficace en termes d’isolation phonique et thermique. Cette matière très perméable est aussi résistante. Petit inconvénient, l’isolation synthétique est nocive pour l’environnement. Les experts utilisent souvent cette matière pour isoler les murs, les sols et les toitures.

Composés de feutre, plastique albuminé, mousse ou polyéthylène, les isolants minces ne remplacent pas l’isolation thermique complète d’un logement. On les utilise notamment en guise de complément d’isolation thermique et phonique. On utilise souvent ce type de matière pour isoler les combles. Son principal atout est sa faible épaisseur.

Techniques d’isolation et matière première

La laine de verre est un isolant souple fabriqué à base de verre recyclé, sable et flux de brassage. Ce dernier élément représente un mélange de produits chimiques. Pour fabriquer ce type d’éco-isolant, il faudra faire fondre ces composants à une température de 1100 °C. Concernant la laine de roche, l’isolant est conçu à base de briquettes et de basalte. Les briquettes proviennent de matières recyclées. Le matériau composé de matières premières minérales est fabriqué en produisant une température de 1400 °C.